• Mon amie Anna m'a demandé de nouveau de coudre pour elle.
    Cette fois-ci il s'agit d'un blouson sweat-shirt en molleton.
    Le tissu du stock d'Anna est un molleton gris/lurex doré avec un bord côtes assorti.
    Il doit provenir de GS Scampoli.

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    J''ai trouvé ce modèle dans ma collection de Burda.
    C'est tout à fait ce qu'Anna désirait, un blouson sweat mais à la coupe féminine.
    Les manches raglan sont seyantes et les poches ont de jolis détails.

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    Et voilà le résultat !
    Coupé en taille 36 il n' y a eu presque rien à reprendre, j'ai juste raccourci un peu les manches (- 5 cm)
    La mercerie a été choisie dorée pour être "raccord" avec le tissu.

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    Le dos, toutes les coutures d'assemblage sont des surjets 4 fils (surjeteuse) avec surpiqûre.
    La couture d'assemblage de la capuche m'a donné un peu de fil à retordre... j'ai coupé la doublure à l'identique du dessus mais le molleton a dû s'étirer un peu et il m' a fallu faire "rentrer" et malgré tous mes efforts il subsiste quelques fronces. Ça m'agace un peu, j'aime bien que les finitions soient nettes mais je relativise car la capuche est la plupart du temps repliée sur le dos et donc cette couture est cachée !  

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    Détail de la poche.
    La fermeture double curseur dorée n'est pas courante j'ai dû la commander à ma mercerie
    et elle coûte assez cher (13 €) tout comme les clochettes dorées ( 2 x 1, 20 €) insérées aux extrémités
    du cordon de la capuche.  

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    J'ai utilisé du ruban caneté (gros grain) pour la finition interne de la fermeture
    et pour le cordon de la capuche.

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    Détail de la capuche. Le cordon est le ruban caneté plié en 2 et cousu.
    J'ai choisi de doubler la capuche (non prévu sur le modèle Burda) avec un taffetas synthétique gris perle (coupon trouvé sur le marché chez mes fournisseurs habituels Fausta et Stefano).
    Les oeillets ont été posés....par mon cordonnier !
    J'ai mis dessous des petits carrés de tissu pour renforcer avant de faire les trous.

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    Le bord côte est assez léger il a tendance à gondoler,
    cela m'a laissé quelques doutes vite dissipés à l'essayage !

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    Voilà un aperçu porté 

    Blouson Sweat-shirt d'Anna
    Et "en pied", Anna est ravie....moi aussi !

    Pin It

    13 commentaires
  • Depuis quelques jours vous avez dû remarquer que la publicité a fait son apparition sur Eklablog.

    Ce choix a été imposé par la nouvelle direction de la plateforme et la mise en place a été rapide et assez brutale...pas vraiment à mon goût mais la publicité est sans doute un mal nécessaire dans les médias, rien n'est vraiment gratuit !

    Pas de panique pour naviguer tranquillement il suffit d'installer un bloqueur de publicité, il en existe plusieurs, personnellement j'utilise Adblock (sous Chrome) et j'en suis très satisfaite. C'est très facile à installer et ça prend 2 mn !

    https://adblockplus.org/fr/

     


    votre commentaire
  • Je fais certainement partie des "pionnières" car j'ai acheté ma première surjeteuse en 1987 !

    Le magasin Singer de Bourgoin-Jallieu avait senti mon intérêt pour cette machine et leur vendeuse a fini par me persuader d'en acquérir une. A l'époque il n'y avait pas trop de choix et Singer était considéré comme une bonne marque avec un réseau de nombreux magasins. Hélas on ne peut plus en dire autant aujourd'hui, la marque a beaucoup perdu en qualité et d'autres marques proposent de bien meilleurs produits.

    2153916_140831234905_TD932-1
    1987- 1993 Voici donc le modèle de ma première surjeteuse la SINGER Ultra lock 14 U 134.
    (Points : Surjet 3 ou 4 fils, ourlet étroit 3 fils)
    Directement inspirée des modèles industriels, simple et robuste mais j'ai assez vite déchanté,
    elle était très difficile à régler, les aiguilles à section ronde (sans talon plat à l'arrière) nécessitaient
    d'être absolument dans l'axe sinon le point ne se faisait pas correctement.
    J'ai réussi à la vendre par petite annonce pour acquérir la suivante.
     

    Surjeteuses

    1993-1998 La Pfaff Hobbylock 774 modèle simple et fiable. 
    (Points : surjet 3 ou 4 fils, ourlet étroit 3 fils)

    Pfaff hobbylock 4760
     1998-2001 Puis je suis montée en gamme, avec la Pfaff hobbylock 4760.
    (Points : surjets 2, 3 ou 4 fils, ourlet étroit 2 ou 3 fils)
    Cette machine dispose d'un enfilage simplifié pour le boucleur inférieur ce qui fait gagner beaucoup de temps. J'étais très contente de cette machine mais je souhaitais avoir encore plus !
    J'aurai aimé avoir une machine seulement recouvreuse mais à l'époque ça n'existait pas en version domestique donc je me suis dirigée vers une machine combinée surjeteuse/recouvreuse 
    J'ai beaucoup hésité car c'était un gros budget (4, 5 millions de lire à l'époque soit 2324 € !).
    J'ai dû à grand regret me séparer de la Pfaff Hobbylock 4760 qui étant récente m'a permis de bénéficier d'une très bonne reprise par mon marchand de machines.  
     

    Surjeteuses 

    Depuis 2001 j'ai une surjeteuse-recouvreuse Babylock Evolvé (commercialisée par Necchi en Italie)
    Je suis très satisfaite de cette machine qui avec son enfilage pneumatique est la Rolls des surjeteuses !
    Elle est très simple à utiliser, on change les fils très rapidement tout comme on passe de surjeteuse à recouvreuse en un instant ! 
     
     
    Dans l'article suivant ici  vous trouverez les différents points de façon détaillée
    ainsi que le fonctionnement et les possibilités de ma surjeteuse-recouvreuse.
    Pin It

    10 commentaires
  • Le but des défis couture est de sortir des sentiers battus et ainsi aborder  des vêtements et/ou des compétences nouvelles.
    Quand mon amie Chantal alias Kocotte a lancé un défi "Shorty ou culotte haute" j'ai tout de suite adhéré !
    Je n'ai jamais cousu de lingerie mais comme j'ai une bonne expérience de tunique de patinage et bodies de danse je me suis dit que cela ne devait pas être bien différent !

    On trouve facilement des patrons gratuits sur la toile et j'ai opté pour un patron très simple de shorty en dentelle (voir ici). Par manque de temps je souhaitais quelques chose de rapide à coudre et là j'ai vraiment été comblée ! Ce modèle est d'une facilité déconcertante et je l'ai réalisé en 20 mn !
    Il suffit d'une bande de dentelle extensible de 13 à 16 cm de haut et 1, 20 m de long (pour une taille Small), une peu de coupe 3 coutures et hop là c'est fini ! 

    Bon j'ai fignolé un peu en assemblant la dentelle à la surjeteuse et en finissant les bords de la doublure coton avec un surjet 3 fils ce qui n'était pas du tout indiqué dans les explications ! 

    Défi Kocotte Shorty

    Et voilà le résultat ! Il est coupé en taille Small car destiné à ma fille.
    La dentelle provient de ma mercerie de confiance Antica Merceria Bianchi de Fiorenzuola d'Arda.

    Défi Kocotte Shorty

    Le dos  est un peu plus haut que le devant.
    Pour connaître le seyant il va falloir attendre car je ne vois pas ma fille avant début avril !

    Défi Kocotte Shorty

    La doublure coton (qui est une chute) de l'entrejambe fixée avec un zig-zag multiple.

    Conclusion : Expérience intéressante, facile et rapide à coudre. A conseiller même aux débutantes pour aborder les matières extensibles car tout à fait possible avec une machine à coudre.

    Pour voir les réalisations des autres participantes au défi c'est chez Kocotte : ici

    Pin It

    12 commentaires
  • Voici le premier article d'une série sur les surjeteuses. Pour commencer un peu d'histoire et de technologie !

    La surjeteuse est complémentaire de la machine à coudre, elle permet de finir de façon professionnelle les bords des tissus et permet d'assembler les vêtements en jersey et tissus extensibles. Elle n'est pas indispensable mais son achat se justifie si on coud beaucoup et que l'on souhaite de belles finitions.

    Contrairement à ce que l'on pourrait penser l'invention de la surjeteuse n'est pas si récente. Elle a vu le jour aux USA en 1881. La société Merrow a créé cette machine pour rendre plus rapides des opérations de finitions faites jusque là à la main en bonneterie.Longtemps industrielle il faut attendre les années 60 pour qu'une société japonaise (Babylock) développe l'idée d'une surjeteuse domestique. 
    Vous trouverez ici un intéressant raccourci de l'évolution des surjeteuses domestiques en 50 ans.

    Pour bien utiliser une machine il est essentiel de comprendre comment elle fonctionne.

    Le principe de base de la surjeteuse est un croisement de 2, 3 ou 4 fils.
    Ces fils sont alimenté en continu par 1 aiguille (surjet 2 ou 3 fils) ou 2 aiguilles (surjet 4 fils) et
    de 1 boucleur (surjet 2 fils) ou 2 boucleurs (surjet 3 ou 4 fils) 

     

    Surjeteuses

    Voici le point surjet 3 fils un des plus courants

    Surjeteuses

    J'ai enfilé ma surjeteuse avec des fils aux couleurs du schéma 

    Surjeteuses

     De gauche à droite fil jaune (aiguille), fil noir (boucleur supérieur,) fil blanc (boucleur inférieur) 

    Surjeteuses

     Surjeteuses

     

     Détail des mouvements d'un point de surjet : 

    1 L'aiguille pénètre dans le tissu, une boucle est formée dans le fil (jaune) à l'arrière de l'aiguille.

    2 Pendant que l'aiguille continue son mouvement vers le bas dans le tissu, le boucleur inférieur commence son déplacement de la gauche à droite. La pointe du boucleur passe derrière l'aiguille et à travers la boucle de fil jaune qui a été formée derrière l'aiguille.

    3 Le boucleur inférieur poursuit son déplacement vers la droite. Comme il se déplace le fil inférieur (blanc) est transporté à travers le fil jaune de l'aiguille.

     Alors que le boucleur inférieur se déplace de gauche à droite, le boucleur supérieur avance de droite à gauche. La pointe du boucleur supérieur passe derrière le boucleur inférieur et reprend le fil de l'aiguille (jaune) et le fil du boucleur inférieur (droit)

    5 Le boucleur inférieur reprend maintenant son mouvement de retour vers la position la plus à gauche. Alors que le boucleur supérieur continue à gauche, il maintient le fil de l'aiguille (jaune) et le fil du boucleur inférieur (blanc).

    6 L'aiguille va de nouveau vers le bas en passant derrière le boucleur supérieur et fixe le fil noir de ce boucleur. Ainsi le cycle du point est fini et on recommence pour le point suivant.

    Surjeteuses

     

    Surjeteuses

    Vous trouverez ici un très bon article  "Guide au choix d'une surjeteuse qui passe en revue tous les différents types de surjeteuse  

     

      La suite : Mes surjeteuses

    Pin It

    29 commentaires
  •  

    Coucou me revoilà !

    Voilà ça y est la migration est faite sur Eklablog,il a fallu du temps (!!!) mais elle s'est bien passée, je n'ai rien perdu, tous les articles sont là. Bien sûr il a fallu faire un peu de "ménage" réorganiser un peu, et peaufiner le nouvel habillage.
    De petits ajustages sont encore à effectuer mais je suis déjà très satisfaite de vous montrer quelque chose de présentable. J'ai essayé de concocter , il y a tant de blogs qui se ressemblent ....alors j'ai voulu un look à mon image coloré, gai et féminin.

    Toutes les rubriques sont accessibles par le menu horizontal sous la bannière.Le nuage de tags vous orientera plus facilement vers un sujet spécifique (par exemple patinage ou robe longue).

    Les liens sont en rouge survolés en violet (comme avant).Les mots en italien non traduits sont en vert.

    La gestion est assez simple pour moi et j'avoue être déjà assez à l'aise.
    Pour vous la zone pour laisser un commentaire est plus complète avec un vrai éditeur  ! cool

    Alors qu'en pensez-vous ?
    J'attends avec impatience vos premières impressions et vous dis à très bientôt car on va fêter ce nouveau départ  ! 

    Pin It

    30 commentaires
  • Un très joli sac à dos a été offert à mon fils Raffaele et il l'utilise quotidiennement. Cependant il a un gros inconvénient il n'y a pas de séparation interne et ça manque vraiment. Outre son ordinateur, mon fils transporte son matériel professionnel (disques durs, câbles) et tout cela finit envrac au fond du sac....pas commode et en plus cela risque s'abîmer. Il a donc conçu et dessiné un panneau organisateur de sac correspondant parfaitement à ses besoins et m'a soumis ce projet pour que je le réalise.

    patron-organiseur-1
    Voici le dessin une poche à fermeture et 4 compartiments, plus des élastiques pour fixer crayons et câbles.
     
    DSCN2892-1
    Je commence par couper dans du carton ondulé plastique rouge la forme du panneau.

    J'ai trouvé dans mon stock un coton vert kaki qui est presque de la même couleur que le sac.
    Jai décidé de couper le tissu pour obtenir une sorte d'enveloppe à rabat, c'est ce qui m'a semblé le plus simple à coudre et aussi plus facile à enlever afin de pouvoir éventuellement laver cette housse.

    DSCN2893-1
    La partie correspondant au dos est d'une couche de molleton synthétique.
    Sur de devant je trace à la craie toutes les poches et repères.

    Je couds et pose en premier la poche à fermeture.
    Pour les compartiments je fais un "prototype" que je soumets à Raffaele.

    DSCN2894-1 
    J'ai fait quelques recherches sur Internet pour trouver des modèles de poches à soufflet, finalement
    je me suis inspirée de celles d'un panneau vide poche de voiture du blog de Nanou et ses 10 doigts voir ici.

    Le prototype est validé par Raffaele mais nous décidons d'y ajouter un élastique en haut
    pour un meilleure tenue du matériel qui sera dedans.

    DSCN2911-1
    Et voilà fini ! 
     
    DSCN2904-1
    J'ai également décidé d'entoiler avec un renfort thermo-adhésif assez épais tout l'envers de cette partie devant car avec le poids des objets les poches risquaient de bailler en avant et leur fixation fragilisée.

    J'ai fait des "barrettes" de renfort (zig-zag large et trés serré) sur le haut de la fixation des poches,
    cela cache les extrémités des  élastiques et rend plus solide ce point vulnérable.

     

    oragnisateur de sac
    Au dos on enfile le carton rigide rouge dans l'enveloppe
    et un velcro permet de fermer la housse avec un petit rabat.

    DSCN2938-1
    En situation rempli de tout le matériel (disque durs, câbles, souris, crayons, carnets)

    DSCN2940-1
    Avec le sac
     
    DSCN2941
    Et voilà l'affaire est dans le sac !
    Pin It

    21 commentaires
  • DSCN2778 - Copie copie
     
    C'est sans regret que je vois partir l'année 2015
    qui fut assez difficile tant sur le plan personnel qu'en général....
    Je suis une personne positive donc allons de l'avant mettons tous nos espoirs en cette année 2016.
    Qu'elle vous apporte santé, paix, bonheur et travail.
    Sachons profiter de tous les petis bonheurs du quotidien, prenons la vie du bon côté !
     
    Je n'ai pas consacré autant de temps que j'aurais voulu à la gestion de mon blog et de nombreux projets d'article n'ont pas vu le jour, je m'en excuse et je vais essayer d'y remédier.
    Merci à toutes pour votre fidélité, en souhaitant vous retrouver tout au long de cette nouvelle année !
    Pin It

    12 commentaires
  • Pour son dernier défi de l'année mon amie Chantal alias Kocotte a choisi le thème "Petite robe noire".
    Je n'étais pas très motivée à coudre pour moi, j'ai donc décidé de vous montrer la robe que j'ai cousue pour Luciana la maman de Lisa ma petite voisine pour laquelle j'ai aussi cousu une robe récemment voir ici.

    Modèle 8G Diana Couture 18 copie
    Le modèle est issu d'un vieux Diana Couture qui date de 2000.
    C'est un excellent patron que j'ai cousu plusieurs fois autant pour moi que pour d'autres.
    Il a l'avantage de permettre de nombreuses variantes et les découpes princesse permettent
    un bon seyant à toutes les morphologies. 
     
    Luciana souhaitait une découpe en coeur sur le devant, avec le haut et les manches en tulle extensible.
    J'ai déjà cousu une version estivale (manches courtes) pour Luciana.
    J'avais d'abord coupé et cousu une toile qui m'a servi de patron.
     
    Toile Luciana
    J'ai donc ressorti cette toile, l'ai assemblée de nouveau pour déterminer où situer cette découpe "coeur" sur le devant. J'ai tracé directement à la craie lors d'un essayage sur la toile que j'ai ensuite décousue.
     
    Plan de coupe
    Voici le plan de coupe du tissu principal, La toile me sert de patron,
    j'ai replié les parties supérieures suivant le tracé des découpes.
    Pour la partie haute en tulle j'ai recopié sur du papier pour avoir le patron des pièces.
    (pas de photos désolée ..)
     
    DSCN2826-1 copie
    Et voilà le résultat !
    L'assemblage est assez simple c'est une robe droite avec fermeture invisible dans le dos.
     
    Tissus : Polyester/Viscose/Elasthanne Stefano e Fausta (Marché)
    Tulle extensible Centre Scampoli Piacenza
     
    DSCN2825-1
    Les manches sont 7/8 et finies par un ourlet au point de couverture.
     
    DSCN2827-1
    L'encolure est finie par une couture au point de couverture.
    La découpe coeur est surpiquée pour une meilleure tenue et un fini plus soigné.
     
    DSCN2829-1
    Pour  faire simple j'ai laissé juste une fente sur le milieu dos.
    L'encolure est fermée par une pression. Un bouton "décoratif" a été cousu au dessus de la pression.
     
    Pour découvrir les autres réalisations de ce défi c'est sur le blog Kocotte et Cyclotte
    Pin It

    22 commentaires
  •  

    Profondément choquée, abasourdie par les récents événements, l'envie de coudre n' a pas été grande ces derniers jours.... Comme beaucoup j'ai beaucoup regardé la télé, consulté les médias, puis dimanche 15/11 à un moment j'ai tout éteint et je me suis mise à coudre ma façon à moi de dire la vie doit prendre le dessus. Avoir les mains occupées m'a aidé à surmonter le choc de cette actualité. En 2 h j'ai "sorti" cette petite jupe tout simple pour ma fille. Pas de patron juste un très bon tuto (voir ici) trouvé sur le blog de Sabrine Cesari, une prof de couture installée au Liban. Avec 2 mesures tour de taille et longueur de la jupe, (pour info ici 66 cm et 41 cm) il est possible de coudre sans essayage, et ça tombe bien car je n'ai pas souvent ma fille "sous la main" !

     
    DSCN2713-1
    Il m'a fallu attendre aujourd'hui (soit 2 semaines) pour faire des photos de la jupe portée.
    Photos faites assez rapidement dehors car il ne faisait pas très chaud ...!
     
    DSCN2714-1
    Le tissu est un jersey un peu épais 100 % polyester.
    Coupon de 0,85 m pour 3 € acheté à Stefano et Fausta mes fournisseurs habituels du marché.
     
    DSCN2715-1
    La fermeture invisible est posée milieu dos.
     
    DSCN2717-1
    Comme le métrage est assez limite, je n'ai pas fait d'ourlet,
    le bas est fini avec un ourlet étroit à la surjeteuse.
     
      DSCN2716-1
    La ceinture est cousue à la main sur l'envers pour assurer une certaine souplesse
    et ne pas alourdir le motif déjà chargé par une surpiqure.  
     
    DSCN2716-2
    La fermeture invisible a été raccourcie et le bas recouvert d'un bout de biais.
    Cette extrémité est cousue sur les marges de couture,
    ainsi la fermeture est plus solide et plus facile à fermer.  
    Pin It

    20 commentaires
  •  

    attention travaux

     

    La plateforme Kazeo qui héberge actuellement mon blog va migrer sur la plateforme Eklablog à partir du 18/11/2015.

    Au départ Kazeo était un beau projet avec de nombreuses possibilités, mais c'est une petite boîte (donc pas de très gros moyens...) au fil du temps c'est sans doute devenu une vrai "usine à gaz", les 2 sociétés gérant les 2 plateformes Kazeo et Eklablog se sont rapprochées et il a été décidé de garder la meilleure des 2 plateformes.

    A priori cela ne devrait pas changer grand chose pour les visiteurs et abonnés au blog, l'adresse sera la même, et ma newsletter étant extérieure vous la recevrez de la même façon.

    Pour moi en tant qu'utilisatrice je devrais avoir une plateforme plus performante et plus complète.
    Je me suis déjà familiarisée avec le fonctionnement d'Eklablog et je vous réserve une belle surprise.

    Tout est fait pour que cela se passe au mieux mais il est possible que le blog soit momentanément non accessible. Si c'est le cas je vous invite à me retrouver sur la page FB Marmotta Couture pour être informé du cours des choses. Merci de votre compréhension.

    Pin It

    6 commentaires
  • Kazeo la plateforme qui héberge mon blog va migrer dans quelques jours sur Eklablog (je vous en reparle plus en détail très bientôt) j'ai trouvé que c'était l'occasion de faire un peu le point sur mon blog et plus largement sur la blogo couture.

    Mes randonnées d'été sont propices à la réflexion, cet article est dans la tête depuis quelque temps donc n'y voyez aucune synchronisation avec un récent article de Kocotte (voir ici ). Nous sommes de la même génération et sans avoir un profil identique, nous avons beaucoup en commun, donc ce n'est pas tout à fait un hasard si nos points de vue se rejoignent.

    La blogosphère couture a beaucoup changé depuis quelques temps et j'avoue ne pas toujours m'y retrouver.

    Quand j'ai découvert cet univers il y a déjà 5 ans il y avait un ton spontané et convivial très agréable. D'origine souvent très diverses couturières et brodeuses présentaient leurs réalisations, et pour certaines aussi leur quotidien et vie de famille.
    Pour la plupart la couture était une activité pratiquée depuis un certain temps. Il y avait des profils assez typiques :

    - Des femmes qui se cousaient toute ou presque leur garde-robe, souvent adeptes de Burda depuis de        nombreuses années,
    - Des femmes férues de décoration et broderie,
    - Des mamies qui sachant coudre depuis longtemps habillaient leurs petit-enfants,
     - Des mères de familles "catho" pour qui la couture fait partie de l'éducation. Un style assez traditionnel pour habiller des familles souvent nombreuses. Même si je ne partage pas toutes leurs idées j'ai du respect pour ces femmes qui dégagent un très grand dynamisme avec un fort sens pratique dans leur vie de famille pas toujours très facile, beaucoup sont femmes de militaires (ou elles-mêmes militaires).
    - Enfin quelques plus jeunes autour de la trentaine qui souvent commençaient à coudre pour leur enfants (petits) avant d'aborder la couture pour elles-mêmes par le biais des livres de couture japonais. 
    Livres japonais ? Kézaco ? J'ai découvert ça sur Internet car ces livres sont apparus en France après que je sois partie à l'étranger. Bien faits sur le principe, ils ont un gros défaut : les proportions, les physiques japonais et européens sont très différents, du coup tous ces patrons taillent très petits et ne sont pas adaptés à nos formes. Avec cette nouvelle génération de couturières la couture est devenue plus  "in" jusqu'à devenir carrément à la mode …..........pour le meilleur et …..le pire !

    Le meilleur c'est ce regain d'intérêt pour une activité souvent qualifiée auparavant de ringarde, les ventes de machines à coudre se sont envolées, les merceries et les commerces de tissus ont relancé leur activité. De nombreux livres ont été édités et de nouveaux magazines sont apparus.
    De nouvelles marques de patrons "indépendants" ont vu le jour, essentiellement sur Internet et là ça se gâte ….......certains ont cru à la poule aux œufs d'or, mais créer des patrons demande de nombreuses connaissances et un solide bagage technique, difficile de rivaliser avec des mastodontes historiques (qui ont de très gros moyens) comme Burda, et les grandes marques américaines. Sans parler des coupes des vêtements souvent assez simples et/ou ordinaires. Cependant quelques marques tirent leur épingle du jeu avec des modèles originaux au style affirmé et des explications claires et détaillées.

    Il y a eu une vraie course en avant, voire rivalité entre certaines blogueuses, à peine un modèle sorti il faut le coudre immédiatement, on se retrouve dans une pure logique de consommation. A se demander si elles ne cousent pas la nuit car beaucoup sont femmes actives avec des enfants ! Et puis avec les réseaux sociaux, Instagram et compagnie les photos en temps réel des en-cours font au choix saliver ou complexer (de ne pas en faire autant !).

    Les blogs du coup ont beaucoup changé, la notoriété se faisant plus sur la forme (présentation, nombreuses photos "mode") que sur le fond (contenu). De nombreux blogs se ressemblent et présentent à peu près les mêmes modèles, cette uniformisation  laissant peu de place à la couture très personnalisée.
    Il y a eu aussi  l'effet " Cousu Main". Côté positif cette émission a mis la couture à l'honneur donnant envie de coudre à beaucoup, côté négatif, on a eu droit a un déferlement de commentaires plus ou moins pertinents en particulier sur les réseaux sociaux, un vrai "défouloir" où s'expriment des tas  d' "experts" qui souvent n'y connaissent …..........pas grand chose voire carrément rien ! J' ai moi-même subi des intimidations (je vous rassure passé l'effet de surprise cela ne m'a pas trop atteint). 

    Si certains blogs sont en demi-sommeil (lassitude ?) d'autres se sont "professionnalisés", les blogueuses réputées sont contactées par des sociétés, pour tester des produits ( patrons, livres, tissus, kits, mercerie), à partir de là difficile de savoir si elles sont objectives ....ou pas dans leurs appréciations..... les gros blogs  sont devenus source de revenus, des sites spécialisés sont apparus pour gestion, design, conseils, bref le business est rentré dans la blogo.
    Bonne ou mauvaise chose ???? Je pense que c'est une évolution inéluctable contre laquelle on ne peut pas faire grand chose.......Je suis certainement un peu naïve, internet c'est pas Bisounoursland ! 

    Dernière nouveauté en date, les "podcasts", vidéos où la blogueuse vous raconte sa vie et ses en-cours, souvent très (trop ?) longs je ne trouve pas que ça apporte grand chose... mais bon chacune fait ce qu'elle veut il en faut pour tous les goûts...ça peut occuper pendant des trajets en transport en commun !
    La convivialité a presque disparu, je ne compte plus les blogueuses qui ne publient pas mes coms ou qui ne répondent pas à mes messages...du coup je poste beaucoup moins de coms sans parler de certaines plateformes où ça devient le parcours du combattant entre les cases à remplir à chaque fois et les codes illisibles à recopier....

    Mon blog est hyper modeste, je suis à l'abri de bien des choses, et de tout façon je n'ai pas un "bon" profil, trop vieille, pas tendance et domiciliée à l'étranger !
    Comme je ne veux pas être négative non plus donc je continue mon petit chemin comme bon me semble pour partager et transmettre mon savoir de façon désintéressée.
    J'ai un petit cercle de blogueuses avec qui je me suis en phase, j'ai lié de très belles amitiés avec des personnes formidables et talentueuses qui me motivent à continuer…....... pour le reste j'avoue que je me sens à des années lumière d'un certain univers qui tend à devenir toujours plus narcissique et commercial ............

    Ma pratique de la couture a aussi bien changé. Je couds depuis 35 ans, d'abord pour moi et mes proches, puis depuis une quinzaine d'années de façon semi-professionnelle pour amis et connaissances.

    Je dis semi parce que je n'ai pas suivi d'études en couture juste des cours du soir, j'ai beaucoup appris moi-même par la retouche qui est une formidable école. Je ne sais pas tout faire loin de là, il faut des années et des années pour tout maîtriser. Je connais mes points forts ( les vêtements habillés, le jersey, les tuniques de patinage et les costumes de danse/spectacle) et mes points faibles (les grosses pièces vestes et manteaux et la couture homme) Et puis cela reste une activité d'appoint, je ne pourrais pas en vivre.

    J'ai le goût du travail précis bien fini (mon premier métier technicienne chimiste m'a appris la rigueur, on ne se refait pas !!!), voilà pourquoi je montre les plans de coupe, les vêtements en cours de réalisation, puis finis sur l'envers.( Et ça il n'y en a pas beaucoup qui le font sur la blogo ! )
    Je mets le temps qu'il faut, procède par étapes, je suis une adepte du "slow sewing". Je bâtis beaucoup, je couds souvent les finitions à la main et mon fer à repasser est toujours à portée de main.

    Depuis quelques mois j'ai un peu moins publié et n'ai pas tenu certains engagements (jeux, anniversaire), je m'en excuse, pour plusieurs raisons.
    Personnelles je ne m'étendrai pas, la vie n'est pas toujours facile..............ensuite comme je tiens à présenter des articles bien faits, cela prend beaucoup de temps. J'ai d'autres activités sur Internet (et j'y tiens !) et je ne peux me consacrer à tout ça que le soir après dîner ou le week-end............sans parler de la fatigue qui prend parfois le dessus !!!!

    Avec la migration le blog sera un peu remanié avec une nouvelle présentation sur laquelle je travaille déjà !

    Voilà c'est dit ! Et vous qu'en pensez-vous ?


    33 commentaires
  • Chantal alias Kocotte est tout comme moi une passionnée de sport. A l'occasion de la coupe du Monde de rugby elle a lancé un défi couture "sport". Il fallait coudre un vêtement ou un accessoire de sport.

    Ayant assez de vêtements j'ai opté pour la confection d'un sac pour transporter pour mon équipement de fitness. Je voulais un sac d'une bonne capacité mais pas trop grand non plus et ayant peu de temps assez rapide à coudre.

    La forme polochon m'a parue idéale pour répondre à ces impératifs. Je l'ai réalisé sans patron mais en m'inspirant de plusieurs modèles. Le tuto du sac tricot de Louise voir ici a été mon point de départ, j'ai également été inspirée par le sac  Boston de Sacôtin. J'aurai bien aimé coudre ce sac mais il me paraissait trop gros et sa réalisation demande du temps ( que je n'avais pas !).

    J'ai dû beaucoup improviser au fur et à mesure de la réalisation de ce sac, ce n'est pas vraiment ce que j'avais imaginé au départ mais il fera tout à fait l'affaire quand même !

    DSCN2538
    J'ai établi les dimensions des différentes pièces à partir de la mesure (50 cm + patte aux extrémités) de la fermeture à glissière et j'ai dessiné des carrés aux angles arrondis pour les pièces de côté.

    J'avais l'idée d'un tissu style ameublement avecdes motifs géométriques mais je n'ai rien trouvé qui me plaisait donc je me suis rabattue sur une chute (conséquente) de mon stock. J'ai déjà cousu un sac dans ce tissu (voir ici). Pour la doublure j'ai acheté une toile de coton légère prune. L'envers du tissu extérieur est renforcé avec un molleton intissé.

    DSCN2541
    Les extrémités de la fermeture sont insérés dans des petites pattes, cela permet de coudre
    plus facilement les coutures latérales et c'est aussi mieux fini.
     
    DSCN2543
    Pour les anses n'ayant plus beaucoup de tissu épais prune,
    j'ai utilisé du gros grain (ici en Italie on l'appelle caneté).
     
    DSCN2542
    J'ai doublé d'une bande du peu de tissu épais qui me restait du sac précédent
    sur les parties non cousues sur le sac du gros grain.
     
    DSCN2539
    Une poche interne pour ranger clefs, mouchoirs, barettes et autres petits accessoires.
    Un excellent tuto ici chez Sacôtin c'est tout simple à réaliser !
     
    DSCN2544
    Enfin pour assurer plus de maintien j'ai mis un fond en carton ondulé plastique recouvert de tissu.

    2015-10-30-15.23
    Et voilà prête pour la zumba !
    Basket, corsaire, débardeur (on transpire beaucoup) et soutien-gorge de sport, ça peut sembler un détail mais c'est vraiment très important, on se sent beaucoup plus à l'aise avec et on préserve sa poitrine.
    Je vous conseille le rayon "running" (plutôt que celui fitness où les articles sont à mon avis trop "légers" et ne soutiennent pas grand chose) de Décatlhon où on trouve de très bons articles.

    Pour voir les réalisations des autres participantes au défi c'est ici chez Kocotte.

    Un peu de zumba pour finir ! Cette salsa endiablée est un des morceaux utilisé à mon cours.

    Il existe des tas de vidéos, j'ai choisi celle-ci présentée dans une salle de danse (Marco mon prof de zumba est danseur, choréraphe et directeur d'une école de danse dans ma commune) et aussi parce que les participantes de ce cours sont d'âge et de niveau variés, la zumba c'est pour tout le monde !
    La chorégraphie est assez proche de ce que l'on fait mais on peut varier à l'nfini.

    Pratiquer du sport est une vrai "médicament" pour rester en bonne santé, notre corps est fait pour bouger, la vie moderne nous incite hélas à être trop sédentaire. Pas la peine de vouloir faire des exploits, il faut trouver l'activité qui nous convient et la pratiquer de façon modérée ET régulière.

    Pour conclure je pense que les Blacks vont gagner ce soir, ce sont vraiment les maîtres du rugby mais j'ai une grande admiration pour toutes les équipes de ce championnat du monde et plus largement pour ce vrai sport d'équipe (peu de place aux égos surdimensionnés !) très physique avec de vraies valeurs.
    En juillet dernier j'ai pu voir de très près le XV d France s'entraîner à Tignes et bien je peux vous dire que c'est très dur, mais tous les joueurs étaient très accessibles et d'une infinie gentillesse avec les fans qui les abordaient.

    Pin It

    18 commentaires
  • Lisa est la fille de mes voisins, elle a le même âge que ma fille, elles ont été ensemble au collège, et pour mes enfants c'est comme une cousine. Elle vient de finir ses études d'économie par un master en Ecosse et doit passer son oral de thèse le mois prochain. Pour cette occasion elle m'a demandé de lui coudre une robe. C'est elle qui a choisi le modèle et le tissu (acheté chez Grignaffini à Parma).  

     
    Modèle 123 Burda 8 -2015
    Le modèle est une robe toute simple à laquelle je vais apporter quelques (petites) modifications:
    - le buste sera plus long jusqu'à la ligne de taille, la jupe sera à plis creux,
    suppression des bandes aux manches et à l'encolure.
    J'ai coupé en taille 36.
     
    DSCN2458-1
    Le tissu est un jacquard type ameublement qui peut également servir en habillement.
    Sur mon plan de coupe j'essaie au possible d'aligner et centrer les motifs.
    La jupe est constituée d'une bande d'un rectangle de la largeur du tissu (pas de patron)
     
    DSCN2459-1
    Le buste nécessite un essayage, devant il faut allonger les pinces poitrine et ajouter des pinces verticales.  
     
    DSCN2460-1
    Idem pour les pinces verticales du dos.
     
    DSCN2462-1
    La couture est assez simple mais le tissu est assez fragile surtout sur l'envers
    où il y a de nombreux fils qui se tirent facilement !!!!  
     
    DSCN2464-1
    Pour éviter une sur-épaisseur, la parementure est coupée dans une toile de coton noire.  
     
    DSCN2466-1
    Les plis creux de la jupe sont alignés sur les pinces du buste et les motifs sont centrés.
    C'est ce genre de détails qui donnent un vrai fini à un vêtement.
     
      DSCN2467
    Et voilà portée !
     
     
      DSCN2468-1
    Une robe simple dans sa coupe mais originale grâce à ce tissu assez atypique ! Aux dernières nouvelles
    il faut se présenter en tenue très formelle à l'oral pantalon noir et chemisier blanc...
     Pas grave cette robe servira pour la fête après !!!!
    Pin It

    25 commentaires
  • Cousu dans le cadre du projet commun mensuel "Un haut pour septembre" du forum Planète Créative
    voici un top de Diana Couture. Quand ce modèle est paru une personne m'a contactée pour me demander de l'aide pour les explications, il faut dire qu'elles sont pour le moins sommaires et opaques .... intriguée j'ai réussi à démêler le fil de ces explications tordues en faisant une partie du modèle (l'encolure) en papier en papier, du coup j'ai retenu l'idée de ce modèle assez original..

     
    top septembre copie
    Ce top est asymétrique avec une patte d'épaule.
     
    DSCN2473---Copie
    Voici mon tissu avant la coupe. 
    C'est un jersey viscose plein de défauts d'impression, c'est le début (ou la fin) de l'impression,
    normalement non commercialisé mais mon fournisseur de tissu du marché récupère ce gene de rebus d'atelier dans une usine et les vend pour 3 fois rien. J'ai donc exploité au maximum ces défauts ! 
    Devant et dos sont coupés à gauche avec la ligne grise alignée sur le point bas de l'emmanchure.
    Les manches sont coupées à droite dans l'autre sens en utilisant la partie imprimé
    comme une bande en bas de manche.
     
    DSCN2479-1
    J'ai coupé en taille 38/40. J'ai fait quelques modifications par rapport au modèle original : 
    J'ai légèrement rétréci les coutures latérales sous les bras, et le haut des manches.
    J'ai raccourci la ligne d'épaule de 2 cm,  les manches sont 3/4, enfin la ligne du bas est moins incurvée.
     
     
      DSCN2483-1
    Dans le dos j'ai élargi et allongé les pinces jusqu'au bas. La ligne du bas est moins arrondie.
     
     DSCN2480-1
    La fameuse patte, j'ai utilisé du tissu imprimé pour la faire ressortir. Elle est entoilée.  
     
    DSCN2481-1
    Elle est doublée avec du tissu uni non entoilé.
    Pour qui serait tenté de coudre ce modèle j'ai fait un mini tuto pour expliquer comment procéder.   Patte copie
    Après avoir fini le bord d'encolure (ici point de couverture) il faut :
      Etape 1 Coudre la patte extérieure (entoilée) jusqu'au premier pli endroit contre endroit   
    Etape 2 Après avoir bâti les plis, il faut bâtir les surplus de couture de l'arrondi vers l'intérieur. Poser la patte bâtie sur les plis et bâtir à plat. Coudre par une surpiqûre de l'épaule jusqu'au repère à la limite de l'encolure. La patte doit être crantée jusqu'à la ligne de couture au niveau de ce repère.
     Etape 3   La doublure de la patte (non entoilée) est cousue endroit contre endroit le long de la couture d'encolure en ligne droite jusqu'au repère cranté. (ligne rouge)  
    Etape 4 La doublure de la patte est retournée vers l'intérieur, on bâtit les surplus de couture dans l'arrondi et l'autre ligne droite et on coud à la main sur les piqûres.  
    Je ne sais pas si c'est très clair... ! Pour les marges de coutures bâties sur l'envers des pattes dans la partie arrondie il peut être nécessaire de réduire et/ou cranter ces rentrés suivant l'épaisseur du tissu employé.  
     
    DSCN2476 - Copie copie
    Et voilà porté !
     
    DSCN2478-1
    Avec une belle lumière d'automne !
    Pin It

    27 commentaires
  • Et c'est parti pour un nouveau défi international, on prend les mêmes et on recommence, 4 pays Belgique, Maurice, Italie et France et 4 couturières passionnées, le tout sous la houlette de Kocotte !

    Pour ce défi je n'ai pas cousu pour moi mais pour Anna une amie qui bien que sachant très bien coudre m'a demandé de lui confectionner une robe en jersey car elle s'est cassé le poignet récemment et a encore beaucoup mal surtout en coupant.

    DSCN1620-1
    Le tissu est un jersey coton/polyester de très bonne qualité, il se coud facilement.
    Le modèle est très simple, c'est une robe débardeur longue.
    J'avais une robe cousue il y a très longtemps par Anna comme modèle,
    j'ai juste posé cette robe pliée en 2 sur le tissu.

    DSCN1622-1
    Les bords d'encolure et d'emmmanchures sont finis avec des petites bandes coupées dans le sens inverse des rayures pour avoir un effet optique.
     
    DSCN1623-1
    Les surplus de coutures sont fixés avec le point de couverture.
    Les coutures latérales sont ouvertes ....
     
    DSCN1624-1
    car 2 longues fentes se trouvent en bas.
     
    DSCN1625-1
    Ourlet au point de couverture et fente surpiquée.
     
    20150715_113345 copie
    La robe portée.
    Anna fabrique des boucles d'oreilles,
    elle n'a pas manqué d'en réaliser une paire assorties aux couleurs de la robe !
     
    défi-rayures
    Et voilà les réalisations des 4 participantes :  Zoé (blog Mon univers coloré ) pour l'Ile Maurice. Mireille (pas de blog) pour la Belgique, Kocotte blog Kocotte et Cyclotte pour la France Et moi-même pour l'Italie.
      Un grand merci à la toujours dynamique Chantal alias Kocotte pour avoir organisé et géré ce petit défi !  
    Pin It

    12 commentaires
  • Les dernières retouches sont effectuées et voilà la robe finie !

    DSCN1612-1
    Pas facile de la prendre en photo en entier elle est assez longue !
     
    DSCN1594-1
    Détail du devant 
     
    DSCN1595-1
    Détail du dos
     
    DSCN1596-1
    Intérieur devant. Un lien a été fait dans le tissu mat pour pouvoir pendre la robe.
    On voit bien le pli creux sur la jupe.
     
    DSCN1601-1
    La partie arrondie a été finalement maintenue avec une baleine à coudre fixée sur les surplus de couture,
    eux mêmes sous-piqués pour que la partie intérieure ne "rebique" pas vers l'extérieur.
     
    Détails fintions fermeture invisible latérale copie
    La fermeture invisible est latérale ce qui ne m'a pas facilité la tâche !
    Où la femeture est cousue tissu mat + voile sont traités comme une seule épaisseur.
    Mais en dessous il faut que les 2 tissus soient séparés et qui plus est le voile avec une couture anglaise !
    J'avoue que ce point technique m'a fait un peu transpirer...
     
    DSCN1604-1
    Heureusement je me suis souvenue d'une robe du commerce que j'avais retouchée
    qui avait  le même cas de figure. J'ai fait un essai dans des chutes, j'ai un peu tatônné
    et j'ai retrouvé le mode opératoire. Je ferai un article spécifique ensuite pour expliquer.
     
    DSCN1606-1
    En bas de la couture latérale, couture ouverte pour le tissu mat,
    couture anglaise pour le voile et ourlet roulotté pour les 2
    Le tissu mat est très légèrement plus court que le voile.
     
    Essais décorations copie
    J'ai proposé d'orner l'épaule d'uen décoration, voici ce que j'avais concocté avec Paola ma mercière
    de confiance, mais finalement cela ne branchait pas trop Eleonora et on a abandonné cette option.
     
    DSCN1611-1
    Par contre Eleonora a validé ma proposition de pan libre sur le dos partant de l'épaule. 
    Vous allez voir que c'est tout à fait dans l'air du temps à la fin de l'article.
     
    DSCN1553-1
    Et voilà la photo que vous attendiez, la robe portée ! 
    Eleonora m'a donné l'autorisation de la publier, pour tout dire photo faite à la va-vite
    surtout pour sa maman qui voulait voir le résultat !
    Elle a éte prise au cours du dernier essayage donc l'ourlet est encore épinglé !
    Une étole en voile a été prévue pour la cérémonie à l'église.
     
     
    Enfin je voudrai finir cet article par une parenthèse "people"
    Nooon je ne suis pas une inconditionnelle de la presse people mais ce mariage a été l'événement VIP de l'été (voire de l'année) en Italie et ce très beau couple a donné (de mon avis et de celui de beaucoup)
    une leçon d'élégance et de classe au monde entier !
     
    mail.google.com_1
    Beatrice Borromeo et Pierre Casiraghi
    La mariée est une des héritières d'une très grande famille milanaise, elle a fait de brillantes études.
    C'est une journaliste reconnue et affiche ouvertement des idées assez à gauche.
    Le marié est le plus jeune des enfants de Caroline de Monaco, il travaille dans la société de construction de la famille Casiraghi. Ils se sont connus à Milan à l'université Bocconi où ma fille a fait les 2 dernières années de ses études, mais .....elle n'y a rencontré aucun prince !!!!
     
    Certes on a trouvé discutable la semaine de cérémonies et fêtes, les 5 robes de la mariée
    (celle-ci signée Armani est la dernière) pour ce mariage mais d'un autre côte on peut dire ils sont très riches mais dépensent leur argent et ainsi font travailler beaucoup de monde.
     
    Quand j'ai vu la robe j'ai tout de suite pensé à celle d'Eleonora pour les pans qui partent des épaules, là on ne les voit pas mais il y a 2 broches à l'endroit en haut du dos d'où partent les 2 pans, comme les décorations que j'avais imaginé !
    Pin It

    19 commentaires
  • Voilà maintenant que le patron est défini, passons à la coupe. Je coupe d'abord la partie haute de la robe dans le tissu mat et toutes les pièces sont entoilées avec un renfort thermo-adhésif d'épaisseur moyenne. Montage rapide et essayage.

     
    DSCN1534-1
    Devant il faut reprendre surtout du côté gauche et sur l'épaule.
     
    DSCN1535-1
    Dans le dos les découpes sont justes il faut juste reprendre sur le bas.
     
    DSCN1536-1
    Une fois les modifications effectuées, les pièces me servent de patron pour la coupe de la doublure.
     
    DSCN1538-1
    Les pièces du dos sont également utilisées pour couper le voile.
    Par contre pour le devant j'ai des pièces spécifiques en voile (oublié de faire une photo oups !)
    Je coupe le voile au cutter rotatif sur la planche de découpe,
    c'est vraiment plus confortable qu'avec des ciseaux !
     
    DSCN1540-1
    Le devant assemblé. Pour la partie gauche c'est une très longue bande rectangulaire que j'ai froncé sur le haut et le bas, ensuite j'ai appliqué cette bande sur la pièce puis découpé suivant la forme.
     
    DSCN1539-1
    La coupe des parties jupe (en biais) est fastidieuse car les tissus très fluides n'arrêtent pas de bouger
    et il faut beaucoup de place, le carrelage de mon salon sert de planche de coupe !
     
    DSCN1550-1
    Haut et jupe sont assemblés pour un autre essayage. Des petites baleines métalliques
    sont placées dans des coulisses à l'intérieur de la doublure.
    Il faut juste reprendre un peu le voile sur le côté gauche où il y a moins de soutien (pas d'épaule).
    La partie arrondie ne tient pas très bien il faut que je la renforce.
    La partie jupe de devant s'est révélée un peu large, plutôt que de rétrécir sur les côtés j'ai opté pour une "fantaisie" un pli creux au milieu qui permet de garder l'ampleur (on en a besoin car hanches assez larges).
     
    DSCN1549-1
    Dans le dos le voile doit être bien réduit, ceci est du au fait que ce tissu est plus léger .
    Il faut aussi rétrécir encore sur le dos pour avoir un haut bien ajusté.
     
    On y est presque, restent plus que les finitions, la suite au prochain épisode !
    A suivre ....ici (finitions)
    Pin It

    10 commentaires
  • Eleonora est une connaissance de ma fille, invitée à un mariage très habillé en Toscane elle m'a demandé de lui coudre une robe longue.

    Inspirations copie
    L'idée de départ est une robe asymétrique avec un drapé sur l'épaule. (Photos du web)

    Eleonora souhaite une robe empire c'est à dire que la partie jupe commence sous la poitrine.
    Après une bonne exploration de mes Burda (une mine !) j'ai trouvé plusieurs modèles
    pour avoir une base sachant très bien que je vais devoir beaucoup modifier !

    124 3-2007 bis copie
    Sur ce modèle j'ai déjà l'épaule avec le drapé, je décalque tous les morceaux de la partie haute
    sur du voile d'hivernage et les assemble pour un premier essayage.
     
    DSCN2326
    Voilà ce que cela donne !
    (désolée c'est un peu froissé car je les ai rangés depuis et ça ne se repasse pas !!!)
    Pour le devant je trace directement à la craie sur Eleonora pour délimiter
    la partie droite et le décolleté en coeur.
    Sur le devant (là il a déjà été coupé) et le dos je trace la limite inférieurepour avoir une coupe Empire.
    Cependant je ne suis pas satisfaite car je trouve les coutures "princesse" trop latérales.
     
    103 12-2008 copie
    Je décalque donc un autre modèle où les coutures princesse sont plus centrées.
     
    DSCN2327-copie
    Je reporte toutes mes modifications du devant du premier modèle et j'obtient mon patron définitif.
    Un 2 ème essayage me permet d'affiner mais il y a peu de modifications.
    La robe est prévue en tissu fluide mat (polyester) recouvert de voile polyester.
    La partie haute sera doublée avec le tissu fluide mat, donc sur le haut il y aura 3 épaisseurs.
     
    Partie jupe 112 Burda 3-2008
    Pour la partie jupe Eleonora souhaite quelque de pas trop large, ni trop volumineux elle a les hanches un peu larges donc je prends le patron d'un autre modèle que j'ai déjà utilisé (voir ici) et qui va très bien
    je n'aurai qu'à adapter au tour de dessous de poitrine.   Voilà le patron est prêt une bonne partie du travail est fait il n'y a plus qu'à couper, la suite au prochain épisode ! A suivre.... ici (coupe et assemblage)  
    Pin It

    5 commentaires
  • Depuis quelques années je me couds une robe pour mon anniversaire, mais début août un peu débordée je n'ai pas eu le temps de la coudre à temps donc je l'ai réalisée juste avec 15 jours de retard (!!!), elle rentre complètement dans le thème du projet commun juillet/août du forum Planète Créative " une robe ou une jupe d'été ".

     
    DSCN2306-1
    Modèle Alameda de Paulice Alice.
    Le patron a été acheté l'an dernier directement à cette créatrice de patrons indépendants au salon Ablimente de Vicenza (voir ici)
    Une enveloppe contenant 3 planches sur papier assez épais,
    un livret explicatif en 3 langues (anglais, espagnol, français)
    Gamme de taille va du 34 au 48 chose très appréciable. Prix 14 €
     
    DSCN1994-1
    C'est la première fois que j'utilise un patron de cette marque donc n'ayant aucune idée du seyant,
    je fais d'abord une toile dans de l'intissé (voile d'hivernage).
    Les marges de couture (1, 5 cm ) sont comprises dans le patron.
    Suivant mes mesures j'ai choisi la taille 40.
     
    DSCN1996-1
    Idem pour la partie jupe.
     
    DSCN1997-1
    Après essayage avec ma collègue Giancarla, les coutures "princesses" du devant sont à reprendre
    et il faut rajouter 1, 5 cm sur l'éapule de la pièce dos.
    Sur le dos j'ai un gros doute je trouve que les 2 pièces s'emboîtent trop à plat,
    comme c'est trop petit sur moi je décide de rajouter des marges de couture de 1, 5 cm. 
    Pour la jupe je rajoute 0,75 cm sur toutes les coutures latérales car elle est assez juste
    et 1, 5 sur le bas ainsi qu'au bas du volant car je trouve que c'est assez court.
     
    DSCN2295-1
    Mon plan de coupe. Le tissu est un lin imprimé acheté sur la marché Saint-Michel de Bordeaux,
    si je me souviens bien 3 ou 4 € le m .
    Mes pièces modifiées me servent de patron.
     
    Là on voit mieux les différentes pièces.
     
    Nouvel essayage. La toile en voile d'hivernage n'est qu'une première approche,
    un essayage avec le tissu est indispensable sur ce genre de modèle ajusté !
    Il faut reprendre un peu partout, le lin c'est mou !
    Une fois les modifications effectueés je découds tout, il faut couper la doublure.
    Les différentes pièces sont posées sur mon tissu doublure
    (un coton blanc légèrement extensible de mon stock) et je coupe directement. (oublié de faire une photo !!!)
     
    DSCN2298-1
    Ensuite je découds et passe à la couture définitive.
    La pose du passepoil est assez minutieuse. Je pique à la machine avec des fils colorés une couture provisoire à 1,5 cm du bord et je bâtis mon passepoil sur ce repère.
    Je pique puis enlève bâti et couture de construction. Ensuite je bâtis la pièce latérale et je pique à la machine en repassant sur la couture qui tient le passepoil.
     
    Robe 55 copie
    Le reste du montage n'est pas très compliqué mais assez long car on fait tout en double.
     
    DSCN2301-1
    Détail du passepoil et de la ceinture, j'ai ajouté des surpiqûres ça fait mieux fini.
     
    Intérieur encolure
    Détails de l'encolure sur l'envers, pour la doublure on procéde comme  ici
     
    DSCN2303-1
    La doublure est cousue à la machine le long de la fermeture et à la main
    sur la couture d'assemblage du volant.
     
    DSCN2322-1
    Pour l'ourlet du volant j'ai fini au surjet 3 fils et replié sur 0, 75 cm.
     
    DSCN2316-1
     
    DSCN2310-1
    Je viens de remarquer sur cette photos que la doublure jupe/volant "gondole" un peu,
    il faut que je refasse la couture à la main en réduisant le rentré.
     
    DSCN2317-1
    Ma mimi Praline veut être sur la photo !
     
     Ce modèle est très joli, fait une belle silhouette, et convient à la plupart des morphologies
    mais gros bémol, j'ai quand même dû faire beaucoup de modifs.
    Est-ce moi qui suis maniaque de la précision ou le patron qui cloche, je ne sais pas !
     
    Je ne suis pas fana des patrons dits "indépendants" mais j'ai l'esprit ouvert, donc j'ai acheté celui-ci parce que le modèle me plaisait et que je voulais tester cette marque.
     
      
    Mon avis : (qui n'engage que moi) !
    Les +
    - Belle présentation soignée, papier de bonne qualité, patrons très lisible.
    - Explications détaillées avec support sur internet (tutos vidéos voir ici sur le site de Pauline Alice).
    - Modèle élégant avec plusieurs versions (robe ou top + jupe).
    - Large fourchette de tailles.
     
     
    Les
    - Seyant (j'ai du beaucoup reprendre).
    - Dessins des explications un peu petits.
    - Patrons avec marges de couture comprises. Je pense que c'est un plus pour les débutantes (un stress en    moins !) mais personnellement je prèfère ajouter mes marges qui ne sont pas les mêmes partout. Il est également plus facile de modifier un patron sans marges, sans parler qu'ensuite ii fait réduire tous les rentrés ça gaspille un peu le tissu !
    - Prix même si je me doute qu'étant une petite boîte il soit difficile de faire moins pour rentrer dans ses frais et accessoirement gagner un peu d'argent !
     
     
     
      
    Pin It

    19 commentaires
  • La microfibre est de plus en plus présente dans notre quotidien.
    On pourrait même se démaquiller à l'eau avec un gant en microfibre, intriguée j'avais envie d'essayer.

    Pour cette cousette simple et hyper-rapide (20 mn) je me suis inspirée d'un tuto trouvé ici.

    DSCN1987
    J'ai acheté en supermarché un carré (32 x 32) en microfibre.
    J'ai choisi une qualité très douce et colorée pour que ça ne fasse pas trop torchon ! Coût 3 €
     
    DSCN1993
    Je l'ai ensuite fait bouillir dans une casserole puis lavé au savon de Marseille à la main comme indiqué.
    Traduction : 
    II est conseillé de faire bouillir le chiffon avant de l'utiliser. Laver à la main avec du savon neutre ou de Marseille ou à la machine à 90°C en évitant le contact avec d'autres linges dont les fibres pourraient être attirées par la microfibre.
    Il est conseillé de le faire bouilir toutes les 20/30 utilisations afin de régénérer l'efficacité de la microfibre.
    Eviter l'assouplisseur.
     
    DSCN1988
    Je coupe un rectangle de 28 X 20 cm en gardant un bord fini sur un des grands côtés.
     
    DSCN1989
    Je plie en 2, bâtis le bord et coupe au cutter rotatif les 2 angles inférieurs en arrondi.
     
    DSCN1990
    Une couture surjet 4 fils à la surjeteuse,
     
    DSCN1991
    Je retourne et voilà fini ! 
    Les bords de la chute sont finis avec un surjet 4 fils, j'ai ainsi un petit chiffon à tout faire.
     

    Aussitôt cousu aussitôt testé ! La sensation est surprenante après avoir passé le gant humidifié d'eau chaude, on a le visage tout de suite sec, par contre il faut avoir la main légère pas besoin d'appuyer comme avec un gant en éponge sinon on risque d'irriter la peau. Je ne sais pas si c'est à utiliser tous les jours mais ce gant va trouver tout de suite sa place dans ma trousse de toilette de voyage. Léger, prenant peu de place et séchant vite c'est idéal ! Et il pourrait bien avoir des petits frères......

    Pin It

    11 commentaires
  • Le forum Planète créative propose chaque mois un projet comun en couture.
    Le thème du dernier en date était "Vêtement de nuit".
    La plupart de mes chemises de nuit étant en fin de vie, le vêtement de nuit était tout trouvé !

     La forme que je préfère est le maxi tee-shirt, ça tombe bien car j'avais très très peu de temps !
    J'ai travaillé sans filet c'est à dire sans patron. J'ai juste utilisé comme base une chemise de nuit (franchement râpée) du commerce que je ne porte plus.

    DSCN1626-1
    La chemise de nuit usagée est pliée en 2, j'ai à peu près respecté les contours,
    et rallongé (+18 cm) j'aime que ça couvre les genoux.
    Le devant est un peu plus large pour le confort mais aussi parce que je n'avais pas trop de tissu !!!

    Le tissu est un jersey coton de mon stock j'ai dû l'acheter en France soit à Crémieu soit sur le marché, quoiqu'il en soit il doit avoir 17-18 ans ! J'avais déjà fait une chemise de nuit à ma fille avec.

    DSCN1638-1
     
    DSCN1639-1
    L'encolure est finie avec une bande de jersey viscose bleu uni, c'est une chute.
    Vous trouverez mon tuto de ce montage ici  
     
    DSCN1640-1
    Le bord de manche est fini de la même façon.
    Seule différence la bande est de la même longueur que le bord.
    Le timing de cette cousette a été :
    Vendredi 22 h 45 - 0 h 30 Coupe, assemblage, montage encolure et tour de manches, bâti ourlet.
    Samedi 9 h 15 - 9 h 30 piqûre point de couverture sur encolure, tour de manche et ourlet du bas.
    Soit 2 h en tout ça c'est de la couture rapide et efficace !
    Il fallait absolument que je finisse samedi car je partais dans l'après-midi et le projet doit être présenté aujourd'hui dimanche 12/07 !!!!
     
    Chemise de nuit Aussitôt cousue aussitôt portée !  Ce n'est pas très sexy mais ce n'est pas le but de l'affaire, le confort prime ! Me voilà sur mon lieu de vacances ce matin en moins de 24 h je suis passée du cricri des cigales
    de mon jardin aux piou-piou des marmottes ! Mon blog sera en pause pour 2 semaines, bonnes vacances à celles qui sont également en vacances
    et bon courage à toutes celles qui travaillent et qui doivent supporter les grosses chaleurs en ville.   Depuis le début  de cette année j'ai été assez débordée, soucis familiaux (ça va mieux depuis) et beaucoup de travail, mais je vais essayer d'être plus présente j'ai plein de projets en tête et je pense profiter du mois d'août pour vous préparer de jolies choses ....
    Pin It

    15 commentaires
  • Quand on coud pour d'autres il arrive parfois de répondre à des demandes très spécifiques et surprenantes.
    Il y a déjà quelques années Federica une jeune femme de mon village a eu un grave accident de voiture.
    Un de ses avant-bras a été très touché et malgré de nombreuses interventions chirurgicales avec greffe de peau, son aspect n'est pas très présentable. En hiver pas de problème c'est sous les manches longues mais en été ....il faut le cacher. 
    D'abord Federica a utilisé de la maille tubulaire médicale couleur crème mais elle se salissait et s'abîmait très vite. Elle a eu ensuite l'idée de faire faire des manchons en tissu plus résistant et sur mesure.
    Il en est donc ressorti un manchon en jersey de viscose, avec de l'élastique cousu à l'intérieur sur les 2 extrémités.
    La couleur gris a été choisie car discrète elle s'accorde avec la plupart des vêtements, ne se salit pas trop vite et n'a pas la connotation "médicale" que pourraient avoir les couleurs chair et crème.

    DSCN1615
    Forme légèrement conique de 25 cm de long
    Couture surjet 4 fils et élastiques posés avec zig-zag multiple.

    DSCN1617
    Simulation sur mon bras. 
    J'ai cousu une dizaine de manchons, il s'agissait d'un renouvellement,
    les précédents lavés et relavés donnaient de gros signes de fatigue !

    Cela peut paraître une bricole mais cela cela a vraiment amélioré la vie de Fderica, 
    lui évitant des questions embarrassantes et des regards parfois insistants ...

    Pin It

    7 commentaires
  • Un tee-shirt, 3 tissus, 4 filles, 4 pays .....

    Ne prenez pas peur ......ce titre un peu "ronflant" est simplement un défi lancé par mon amie Chantal alias Kocotte. On fait dans l'international car les 4 participantes sont de pays différents !
    Il fallait coudre un tee-shirt avec au moins 3 tissus différents.
    Une occasion pour utiliser des chutes et chez moi..... ce n'est pas ce qui manque !!!!! (no comment)

    J'ai assez vite pensé au tee-shirt  Spartine de la marque indépendante Etoffe Malicieuse.
    J'avais déchargé ce patron gratuit depuis déjà quelque temps.
    Cette marque propose des patrons assez originaux dans une très large fourchette de taille (du 32 au 50)
    et sont présentés sur des modèles d'âges et de morphologies très différents, une démarche intéressante.

    DSCN1460
    Voir taille réelle C'est un patron pdf qu'il faut imprimer (20 pages),
    puis assembler suivant les repères avec du scotch, voilà ce que ça donne.   DSCN1461
    Voir taille réelle
    De plus près.
     
    DSCN1462
    Ensuite j'ai recopié le patron sur du voile d'hivernage.
    J'ai fait quelques pointillés sur les lignes de la taille qui me convient (40)
    avec un feutre violet pour mieux repérer le tracé.
     
    3 tissus copie
    Voici l'origine de mes 3 tissus.  
     
    DSCN1463
    Les ronds sur la bretelle droite me plaisent moyen donc à la coupe j'ai prolongé la bretelle,
    on verra à l'essayage ce que je peux faire ....
     
    DSCN1502
    Finalement j'ai opté pour une bretelle toute simple, j'ai juste appliqué une épaisseur en plus en jersey corail.
     
      DSCN1503
    Le dos. Un élastique est inséré dans le passepoil entre l'imprimé et l'uni crème,
    une technique nouvelle pour moi.
     
      DSCN1504
    Détail de la bretelle gauche, les bords d'emmanchure et de décolleté sont finis avec un passepoil.
     
     
    DSCN1505
    Le passepoil est cousu à la surjeteuse (surjet 4 fils) puis cette couture est retournée vers l'intérieur
    et fixée avec un point de couverture étroit sur l'endroit.
     
      DSCN1477   DSCN1481  
    Bilan

    Modifications : Bretelle droite  Bretelle gauche raccourcie (couture d'épaule - 1 cm) largeur sous les bras rétrécie (- 1 cm) Habituée aux vêtements près du corps je pense que j'aurais pu couper en 38 d'autant plus que mes tissus sont assez mous et très extensibles.   

     
    Défi internantional tee-shirt copie Un grand merci à mon amie Carina qui a bien voulu jouer la photographe !
     
    défi international
    Et voilà le quatuor  : Mireille (Belgique),  Zoé (Ile Maurice), Kocotte  (France), Marmotta  (Italie).
     
    4 passionnées de couture aux 4 coins du monde réunies
    par le dynamisme de Kocotte et la magie d'internet !
    Pin It

    25 commentaires
  •  

    Ce petit gilet était déjà inscrit dans mes projets et il collait tout à fait dans le thème "Voilà le printemps" du projet commun couture  d'avril du forum Planète Couture .

    Sans titre-1 copie
    Présenté en couverture j'avais repéré ce modèle depuis longtemps.
    Coupé en taille 36 pour la largueur d'épaule et 38 sur toutes les autres coutures.
    Raccourci en bas légèrement (-1,5 cm)
     
    DSCN1318
    Mon tissu est un jersey ajouré orné de motifs coeur en coton corail.
    Il vient de chez Indigotex à Domène (38) Je l'ai acheté lors de la rencontre annuelle du forum de 2013.
     
    DSCN1319
     Les boutons (Antica Merceria Bianchi de Fiorenzuola) sont pile poil de la même couleur que le tissu. 
     
    DSCN1320
    L'assemblage de ce gilet est simple mais la bande d'encolure/boutonnage demande beaucoup de précision et de minutie, ce d'autant plus que mon tissu est assez mou et qu'il s'étire facilement !
    Il faut aussi BIEN lire les explications de Burda, l'ordre des étapes est très important.
     
    Cela m'a donné l'idée de faire un petit tuto en photos pour celles qui sont allergiques au langage Burda (plutôt hermétique) et qui auraient envie de coudre ce gilet !

    Bâti
    On prépare déjà toutes les pièces :

    Froncer les devants, assembler dos et devant (coutures épaules et côtés)
    Finir le bas du gilet (ourlet ici au point de couverture)

    Assembler les bandes d'encolure/boutonnages (une entoilée, l'autre non)

    Fermer les manches.

    DSCN1307
    Poser la bande entoilée endroit contre endroit sur l'encolure.
     
    DSCN1308
    La couture s'arrête au bas du gilet qui est déjà fini (ourlet).
     
    DSCN1309
    La même chose vue sur l'envers.
     
    DSCN1310
    On repasse les surplus de couture vers l'envers de la bande.
     
    DSCN1311
    On pose la 2 ème bande (qui sera sur l'intérieur) sur la bande entoilée endroit contre endroit,
    épingler sur le bord extérieur.
     
    DSCN1312
    Bâtir, puis replier l'autre bord de la bande non entoilée et bâtir.
    Les 2 bandes se superposent parfaitement endroit contre endroit.
    Piquer.
     
    DSCN1313
    En bas coudre les 2 bandes.
     
    DSCN1314
    Réduire les valeurs de couture et cranter l'angle.
     
    DSCN1315
    Retourner la bande non entoilée, les 2 bandes sont l'une sur l'autre envers contre envers.
     
    DSCN1316
    Il reste à bâtir très soigneusement le long de la couture d'assemblage entre la bande et le corps du gilet.
     
    DSCN1317
    Surpiquer la bande de chaque côté et en bas. Il reste à monter les manches puis finir le boutonnage.
     
    2015-04-27 21.14.53
    Et pour finir une photo portée de très mauvaise qualité (téléphone)
    et à l'intérieur car il faisait nuit et pleuvait à verse !
    Pin It

    16 commentaires
  • Vous connaissez déjà ce modèle de pantalon, je l'ai présenté ici et .
    C'est une coupe jeans assez simple devant plus élaborée dans le dos avec des poches originales.

    Cette fois-ci la difficulté réside dans le choix du tissu un Prince de Galles qui exige d'aligner toutes les pièces et toutes les coutures et de couper les 2 jambes en symétrie.

    La coupe a été l'étape la plus difficile demandant beaucoup de concentration, du coup je n'ai pas fait de photos .... Il m'a fallu d'abord épingler le tissu (plié en 2) pour que le motif se superpose sur les 2 épaisseurs. J'ai bien pesté contre le Prince de Galles ....non pas Chaaaarles, pauvre prince il n'y est pour rien, c'est un personnage qui dans son originalité et son flegme tout bristish a un côté sympathique !

    C'est après ce tissu que j'en avais....il a réussi à réveiller des douleurs dans mon oeil gauche fragilisé depuis une dizaine d'années par des kératites (inflammation de la cornée) à répétition. J'ai dû suspendre la couture de ce pantalon, me soigner er reposer ma vue avant de reprendre par étapes la finition de ce pantalon.

    Bon assez de blabla les photos parlent d'elles-mêmes !!!

    DSCN1295
     Devant. Le jambe gauche est légèrement plus courte, c'est voulu car hanche plus haute.
    C'est beaucoup plus courant que l'on croit mais peu de gens le savent,
    ce n'est pas la jambe qui est plus courte, c'est le bassin qui n'est pas équilibré.
     
      DSCN1296 
    Dos

        DSCN1298
    Poches devant. Même si ça ne se voit pas les fonds des poches est également alignés.
     
      DSCN1297
    Poches dos (tuto Ici)  
     
    DSCN1299
    Braguette, là j'ai dû refaire 3 fois la sous-patte, j'avais du mal à tout aligner !
     
      DSCN1300
    On peut même remarquer l'alignement sur l'envers (poches devant) !!!  
    Si vous voulez en savoir plus sur l'origine de ce tissu, un excellent article d'un artisan tailleur : ici  
    Pin It

    19 commentaires
  • La société Pantone reconnue mondialement dans le domaine de la couleur et des nuanciers pour l'imprimerie, la mode et la déco a décrété la couleur Marsala (un bordeaux assez chaud) couleur de l'année 2015 (voir ici)
    Sur le forum Planète Créative  le projet commun du mois de mars est d'utiliser cette teinte assez particulière.

    DSCN1109
    J'ai tout de suite pensé à un tissu de mon stock, il doit venir de chez GS Scampoli.
    C'est une viscose avec un motif base placé sur une des lisières.
    Je l'avais acheté il y a quelques années avec l'idée d'en faire une jupe portefeuille.

    Inspiration

    Mon inspiration puisée sur la toile est partie d'un patron (Fregoli voir ici) et de façon plus technique du patron de jupe portefeuille du livre de modellisme italien que j'utilise souvent pour les jupes.

    DSCN1107
    J'ai d'abord établi le patron de base jupe à mes mesures. Je l'ai dessiné sur du papier kraft
    comme ça je l'ai une bonne fois pour toutes.
    Il me suffit de le recopier par transparence pour établir d'autres patrons.
     
    DSCN1108
    C'est exactement ce que j'ai fait avec du voile d'hivernage sur lequel j'ai ensuite aposé les modifications pour obtenir le patron de la jupe portefeuille, j'ai cousu les 2 morceaux de patron pour faire une sorte d'essayage et ainsi voir si ça allait. Je n'ai eu qu'à rogner un peu la ligne courbe au niveau des hanches et j'ai pu vérifier l'effet portefeuille.
     
    DSCN1112
    Pour la coupe j'ai exploité la base sans utiliser tout le motif qui était trop haut.
    Un épinglage soigné a été nécessaire.
     
    Et voilà !
     
    DSCN1138
    Le dos est tout simple c'est celui d'une jupe droite normale.
     
    DSCN1133
    J'ai volontairement choisi que les 2 morceaux du devant se recouvrent beaucoup. 
     
    DSCN1126
    La fermeture se fait par 2 liens.
     
    DSCN1140
    La jupe à plat 
    Le haut est fini par un biais, l'ourlet est un ourlet étroit 3 fils à la surjeteuse.
     
    DSCN1141
    Un bouton pression pour fermer le premier pan (intérieur)
     
    DSCN1142
    2 liens pour fermer l'autre pan (extérieur)
     
    DSCN1143
    Un joli noeud qui donne une touche chic à une jupe toute simple
    et qui sera très agréable à porter quand il fait très chaud.
    Pin It

    9 commentaires
  • J'ai toujours considéré ce blog comme un lieu d'échange et de rencontre et au fil du temps des liens d'amitié se sont tissés avec d'autres bloggeuses. Je ne laisse pas toujours de commentaire sur tous les blogs que je visite, cependant j'essaie d'en poster régulièrement sur les blogs avec lesquels j'ai le plus d'affinités.
    Souvent l'envie de se rencontrer "en vrai" est forte, passer du virtuel au réel étant une étape logique mais pas forcément réalisable à cause des distances.

    Rencontre au CCB 

    Céline est une bloggeuse dont j'apprécie le travail et sa façon de le présenter, j'ai découvert qu'elle vivait très près de chez mes parents, je lui ai donc proposé de se rencontrer et là, la réponse a été au delà de mes espérances ....étant da la région à ce moment là, j'ai été invitée 2 jours plus tard chez elle où avait lieu le CCB, le Café Couture Bordelais.

    Je crois que le concept vient de la région parisienne, une fois par mois des couturières qui se sont connues sur la blogsphère couture se rencontrent, échangent, s'entraident (à tour de rôle chez l'une chez l'autre),
    le tout dans une ambiance conviviale.

    C'est ainsi que j'ai participé à cet atelier couture. Nous étions 9, le groupe est à géométrie variable suivant la disponibilité des participantes, certaines viennent même d'assez loin comme Sylvie venue des Landes
    (1h 30 de voiture !).

    Moyenne d'âge entre 30 et 40 ans ce sont toutes des femmes actives, cultivées, certaines cousent depuis longtemps avec un très bon niveau, d'autres ont commencé il y a peu, j'ai senti chez toutes une vraie passion. Pas de concurrence mais une vraie émulation et un esprit d'entraide.

    Comme son nom l'indique la rencontre a commencé par un café et fini par .........le goûter ! 
    Elle ont su me mettre à l'aise rapidement et c'est avec plaisir que j'ai discuté, puis échangé des astuces, des façons de faire.... 

    Je me suis ensuite éclipsée en fin d'après-midi car je devais encore aller rendre visite à mon papa qui était hospitalisé. Merci à Céline et toutes les participantes, cette après midi fût très agréable, au plaisir de se revoir si l'occasion se représente !

    Vous trouverez sur le blog de Céline Aiguille Coupon Ciseaux un article avec photos de cette rencontre (voir ici)  

     

    Cadeaux 

    Les jeux et échanges font partie de la vie des blogs, c'est une belle façon de remercier ses visiteuses.
    J'ai eu la chance d'être tirée au sort lors de l'anniblog de Lolotte Chipote  et il y a 2 jours j'ai reçu une enveloppe avec 2 cadeaux venant de Belgique.
    Ludmilla alias Lolote a plusieurs cordes à son arc : couture, tricot, broderie, cartonnage et scrapbooking.

    DSCN1113
    Voici ce que j'ai reçu tout joliment emballé !
     
    DSCN1118
    Une ATC "Artist Trading Card" est une carte décorée suivant des codes très précis voir ici
     
      Petit bloc post-it
    Un grand merci à Lolote pour sa gentillesse et sa générosité !
    Pin It

    4 commentaires
  • Il y a bien longtemps que je n'ai pas mis de musique, voici mon dernier coup de coeur, c'est de la musique facile style "lounge", mais entre l'actualité lourde et des soucis familiaux c'est ce dont j'ai bien besoin.

    Ce sont 2 anglaises le groupe Ekkah découvert à la radio, dans un programme que j'écoute souvent le soir (voir ici je crois qu'on peut écouter les podcasts).

     La vidéo est absolument nulle, je ne vous oblige pas à la regarder mais écoutez....c'est une musique qui reste dans la tête ensuite ! 


    votre commentaire
  • Mon amie Chantal alias Kocotte (blog Kocotte et Cyclotte)  a lancé un nouveau défi.  Le thème est les audacieuses du printemps.   Voici les consignes : Le but est de sortir de sa zone de confort en faisant preuve d'audace : Partir à l'aventure d'une nouvelle technique, oser se démarquer avec des couleurs vives ou des mélanges improbables, mettre du fun dans vos créations, faire preuve d'originalité en couture, se surpasser.   C'est assez vague pour laisser place à de nombreuses interprétations, au départ j'étais assez perplexe, j'ai donc laissé mûrir un peu et puis j'ai eu une idée. C'est un vêtement que je voulais coudre depuis longtemps mais je n'avais jamais osé me lancer, puis récemment j'ai cousu plusieurs tuniques de patinage (je vais vous les montrer très prochainement), devenant de plus en plus à l'aise avec la couture du lycra, je me suis jetée à l'eau ....c'est le cas de le dire car c'est un maillot de bain que j'ai cousu !!!

     
    maillot de bain original copie
    Voici le modèle, c'est un vieux maillot Cacharel qui doit avoir plus de 25 ans car je l'ai porté
    pendant mes 2 grossesses (1989 et 1992/93) et beaucoup après.
    Sa forme convient parfaitement à mon physique avec son dos très dégagé,
    le noeud donne une touche très glamour.
    Le tissu est usé, les élastiques cuits et le fil écoloré.
     
    DSCN1064
    Première étape il faut relever le patron, pas évident car le lycra a lâché
    et le tissu est complètement distendu par endroit.
     
    DSCN1090 copie
    A ces 4 pièces il faut ajouter un bande de 50 x 3, 5 cm qui constitue les bretelles
    et une autre de 70 x 12 cm pour le lien du noeud du dos.
     
    Maillot de bain 1 copie
    Et voilà le résultat !
     
    Maillot de bain copie
    Je n'aime pas trop me montrer donc c'est par morceaux que vous voyez ce maillot porté !
     
    Quelques détails de la réalisation :
     
    DSCN1066
    Les 3 pièces du dos, le noeud est créé par des plis couchés cousus,
    un passage (cran puis tissu cousu sur l'envers) est prévu au centre de cette pièce pour passer le lien.
     
    Les marges de couture sont de 1, 5 cm.  Par endroits (côtés) je les ai respectées,
    à d'autres j'ai cousu à 0,75 cm donc j'ai légèrement élargi par rapport au modèle original.
     
    DSCN1067
    J'ai dû bien cogiter pour le montage,
    j'ai procédé un tout petit peu différemment de comment avait été monté l'original.
    J'ai d'abord fini partiellement les coutures de côté, fini le bord sous les bras
    puis j'ai posé le lien qui constitue les bretelles (avec élastique).
     
    DSCN1068
    La partie bas du dos est assemblée ensuite, puis il faut fermer le bas (entrejambe)
    et finir les tours de cuisses avec élastique.
     
    DSCN1072
    Le lien du noeud est juste une bande pliée en 2, ici bandes nouvelle et originale.
     
    Lien Noeud
    2 détails de la bande : le bout biseauté et l'ouverture au centre. j'ai commencé ma couture à la surjeteuse là. J'ai tiré les 4 fils du point de surjet et fait des noeuds. on retourne tout le ruban par cet orifice qui ensuite reste ouvert car il ne se voit pas (en haut lien original à l' endroit) et le lycra ne s'éffilloche pas.
     
    Sans titre-1
    Enfin pour finir un comparatif original / nouveau.
     
    Je sais c'est plus estival que printanier mais l'audace pour moi c'était de coudre
    pour la 1ère fois un maillot de bain, et vous le montrer  !
     
    Pour voir les autres réalisations de ce défi c'est chez Kocotte  !
    Pin It

    31 commentaires